Les Phoenix

PLASTICIEN CONTEMPORAIN

Parfois qualifié de « Nouveau Nouveau Réaliste », Eric réalise des créations inspirées par la pensée Nietzschéenne à la recherche du sur-artiste.

Dans un premier geste, Eric auto-détruit sa création, l’affiche que l’on pensait « produit fini » devient rebut.
Dans un second geste, le rebut devient matière première et entre une nouvelle réalité. Le Phoenix renait de ses cendres.

L’esthétique des Phoenix peut se rapprocher des travaux du groupe des affichistes Raymond Hains, Jacques Villeglé ou Mimmo Rotella, mais à la différence de ces derniers, Eric démarre son travail sur un geste d’auto-destruction.

Juillet 2019, la Ville de Nice sélectionne la série des Phoenix de 2019 pour une exposition individuelle sur le Port de Nice de Juillet à Septembre.

Liliane Tiberi, Journaliste à la Tribune, proche du groupe des Nouveaux Réalistes, de Pierre Restany et d’Yves Klein publie un article qui lui est consacré le qualifiant de “publilittéraire” réalisant les affiches contemporaines de la Côte d’Azur, lui permettant de financer ses “extravagances plastiques”. (https://tribuca.net/detente_45204116-eric-garence-ou-les-aplats-colores-du-marketing-territorial)

2019
Les 1ers Phoenix naissent et renaissent au port de Nice, 14 modèles de 80x120cm – Côte d’Azur Island est volée durant l’exposition niçoise,

2020
Série des “Phoenix – Entre 2 verres”, Auron, Isola 2000, La Colle sur loup, Nice, Grasse…
Série des “Phoenix – Vagues”, sur métal ondulé, NissaBella, Chaises Bleues,
Série des “Phoenix – Accident” sur métal, Le Vieux Nice
Série des “Phoenix – Totems”, CAP3000, NISSABELLA, VENCE, CHAMPION…

Les Phoenix sont visibles :
– Galerie “POP ART” à Nice, 3 rue Saint François de Paule
– Galerie d’art contemporain au sein du concept store “CAPSULE” à Cap3000
– A l’atelier de l’artiste à Cagnes-sur-Mer