Biographie de l’artiste

eric Garence Exposition Artiste Cote d'azur Affiche rétro French RivieraEric Garence / Illustrateur & Plasticien

Eric est un illustrateur et plasticien contemporain né à Nice en 1980.

Après une formation juridique à la Sorbonne puis en marketing à la Skema Business School, il démarre sa carrière chez Texas Instruments. En 2008, il rejoint un grand groupe parisien dont il prend la direction de l’agence digitale. En 2016, il retrouve la région Niçoise, où il créé sa société d’édition. Eric devient illustrateur officiel de la marque Côte d’Azur France et réalise une grande série d’affiches au look vintage pour le compte de nombreux territoires français. 

Passionné d’art et de nouvelles technologies, ses inspirations viennent des affichistes et publicitaires du début du siècle comme Roger Broders ou Savignac mais aussi du groupe des nouveaux réalistes comme Arman, Raymond Hains ou Yves Klein.  

Aussi bien sollicité pour des affiches de marketing territorial de partout en France,

– il réalise l’affiches du Fort de Brégançon, Bormes les Mimosas, Cannes, Trouville-sur-Mer, la Principauté de Monaco, La Colle-sur-Loup, Dieulefit, Villeneuve Loubet, Cagnes-sur-Mer…

– Que pour l’événementiel avec les Régates de Deauville, la candidature des Alpes de la Méditerranée au Patrimoine mondial de l’UNESCO ou pour des événements comme l’Euro de Pétanque 2019, succédant ainsi à des artistes comme Patrick Moya ou Ben. 

 

PLASTICIEN CONTEMPORAIN     

Le succès de ses affiches lui permet de prolonger l’expérience artistique en réalisant ses “extravagances”. Sculptures, installations contemporaines et performances sont au rendez-vous.

Comme l’écrit Liliane Tiberi « Eric Garence a entrepris une série dédiée au sur-homme, le Netflix Killer, un monolithe réalisé avec plus de 3.000 cassettes VHS. De la pensée un tantinet nietzschéenne, glissement vers nos barbotages enfantins à la pêche aux petits canards, mais version Duck Army fluo en caisse américaine, comme un clin d’oeil aux accumulations d’Arman… »     

En 2019, Eric entame une série d’oeuvres à la recherche du « sur-artiste ». Un artiste qui à l’instar du sur-humain serait en mesure de surmonter son propre ego, dépasser ses propres créations et dont le seul objectif serait de transfigurer l’existence même de l’art.

Dans un premier geste, Eric auto-détruit sa propre création que l’on pensait produit fini. L’affiche redevient alors matière première. Dans un second geste Eric dépasse sa création initiale en recomposant son oeuvre pour donner naissance à une nouvelle oeuvre composite et unique, fille de l’instinct et de la réflexion.